Les trafiquants congolais d’ivoire arrêtés aux USA avec une somme de 3,5 millions de dollars

Print Friendly, PDF & Email

Deux congolaise arrêt aux États-Unis par les services de sécurité des Etats unis  ce 04 novembre 2021 aux États-Unis  avec une somme de 3,5 millions de dollars d’ivoire de corne de rhinocéros et d’écailles de pangolin.

Cette information a été révélée, au cours d’un communiqué de presse de l’ambassade des États Unis à Kinshasa qui indique que ce sont les efforts de la collaboration des forces de l’ordre des États-Unis et de la République démocratique du Congo pour mettre la main à un réseau de trafic d’espèces sauvages.

«Au cours de la semaine dernière, une équipe spéciale composée de la branche répressive de l’autorité congolaise chargée de la faune, l’institut congolais pour  la conservation de la nature (ICCN), de la police nationale congolaise (PNC), d’Interpol et de membres de l’armée congolaise (FARDC) a saisi des produits de contrebande liés au trafic d’espèces sauvages dans plusieurs cachette à Kinshasa. L’équipe spéciale a saisi 937.57 kgs d’ivoire et 34 kgs d’écailles de pangolin d’une valeur approximative de 3.5 millions de dollars. Les forces de l’ordre congolais et l’équipe de l’ambassade ont ensuite travaillé ensemble assurer un stockage approprié des articles saisis à la banque centrale», indique ce communiqué.

Il sied de préciser que les Etats-Unis par l’entremise de son ambassadeur à Kinshasa s’engagent à accompagner la République Démocratique du Congo à protéger ses ressources naturelles dans l’intérêt du peuple congolais et de l’humanité.

CEPED, une organisation du secteur environnement encourage cette collaboration en vue d’une bonne préservation de la biodiversité de la RDC  qui contribue sensiblement à la stabilisation du climat au niveau mondiale.

Please follow and like us:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.